Le système d’échappement d’un pit bike à la loupe

Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une mini-moto qu’il ne dispose pas d’un dispositif d’échappement. Et ce n’est pas parce que c’est une mini-moto que son système d’échappement est d’une grande simplicité par rapport aux motos conventionnelles. Les quelques lignes qui suivent vous présentent ce que vous trouverez dans le système d’échappement d’un pit bike.

Pot d’échappement et performance du pit bike

C’est par le pot d’échappement que les gaz de combustion traversant le moteur du pit bike sont évacués. Au niveau design, il existe plusieurs modèles de pot d’échappement, dont celui à double sortie. Ce dernier est très prisé de ceux qui veulent donner à leur mini-moto une allure dirt bike de compétition. Vous trouverez plusieurs pots d’échappement sur https://www.wkx-racing.com/139-echappement-pit-bike-dirt-bike. Cette boutique propose également des pièces de rechange au cas où le pot d’échappement est endommagé au niveau de l’un de ses composants. Au passage, sachez que le pot d’échappement est constitué du collecteur d’échappement et du silencieux d’échappement, deux pièces qui revêtent une grande importance dans le fonctionnement technique de la moto.

 

Le collecteur d’échappement

L’aventure pit bike ne date pas d’aujourd’hui. Cette moto a une histoire que vous pouvez lire ici. Mais être passionné de conduite ne devrait pas suffire. Maîtriser le pit bike passe également par l’acquisition de savoirs techniques. Et, connaître le rôle ainsi que la composition du pot d’échappement fait partie de ces connaissances à acquérir. La raison est simple : lorsqu’il est endommagé, le pot d’échappement peut sévèrement handicaper les performances du pit bike. Il s’agit alors de repérer plus ou moins d’où vient la panne. Celle-ci peut provenir du collecteur d’échappement situé entre la culasse du moteur et le silencieux d’échappement. Il est nécessaire que le collecteur soit parfaitement étanche (il ne faut pas qu’il y ait fuite de gaz), d’où la présence du joint d’échappement placé du côté culasse.

Le silencieux d’échappement

Le silencieux d’échappement est également désigné par « cartouche d’échappement ». Cette pièce est plus communément appelée « silencieux ». Il n’est pas très difficile, même aux plus profanes des profanes, de deviner plus ou moins le rôle de la cartouche d’échappement. Il s’agit d’instaurer le silence ! Vous avez sans doute déjà entendu des motos qui font du bruit infernal lorsqu’on les allume ou lorsqu’elles roulent. Eh bien, sachez que sans le silencieux, ce bruit, ou plutôt ce vacarme, serait encore plus fort, plus assourdissant. Sur un pit bike, d’où vient ce bruit ? Il provient des gaz d’échappement, plus exactement, c’est un bruit qui se produit à chaque explosion du mélange air essence lors du cycle de fonctionnement du moteur. Le silencieux va abaisser significativement ce bruit et il l’abaisse durablement. Le silencieux d’échappement renferme une laine de roche. C’est cette matière qui l’aide, en grande partie, à accomplir sa « mission ». Ceux qui veulent augmenter les performances du silencieux peuvent recourir en plus à une pièce appelée bride sonore. Grâce à cette dernière, l’expulsion du gaz d’échappement sera pratiquement silencieuse.

Fixation du pot d’échappement

Le pot d’échappement est adossé à la boucle arrière du cadre du pit bike. Et, pour qu’il soit parfaitement immobilisé même sur les pistes terriblement accidentées, le pot d’échappement est attaché à la boucle avec une bride d’échappement. Cette dernière est placée au niveau du silencieux d’échappement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *