Le freinage : l’élément majeur du karting

Si vous êtes adepte des sports mécaniques, vous pouvez essayer le karting. Les courses de karts se déroulent sur une piste d’environ 1 500 mètres de longueur et 8 mètres de largeur. Quelques dizaines de karts ou go-karts sont en compétition sur la piste et l’essentiel pour remporter la victoire est de savoir freiner.

Un ordre à respecter pour accélérer et freiner

Accélérer et freiner ne se font jamais en même temps en karting. Toutefois, le freinage est bien plus important que l’accélération. Le nombre de virages est très important sur une piste de karting. Si vous ne savez pas passer un virage grâce à un bon freinage, vous risquez de vous mettre en sous virage ou survirage. L’entrée en virage est très importante puisqu’elle conditionne votre accélération par la suite. En cas de collision, de dérapage ou de tête à queue, vous perdrez une grande distance à vous rétablir par rapport à vos adversaires. Et comme la piste n’est pas très longue, vous n’aurez pas le temps de les rattraper. Alors, comment bien freiner ? Dans les karts, seules les roues arrières sont équipées de freins. Pour assurer un bon freinage et accélérer aussitôt le virage passé, pédalez à fond et lâchez progressivement. Ensuite, freinez fort et relâchez la pédale de frein avant de braquer. Ne perdez pas une seule seconde pour reprendre l’accélération.

Bien vous équiper pour votre sécurité

Les sorties de piste et les collisions sont très fréquentes en karting. C’est pourquoi il faut bien vous équiper pour votre propre sécurité. Vous devez alors porter un casque, une cagoule, une combinaison ignifugée si possible, une minerve, des gants et des bottines. Il vous est également conseillé, même n’étant pas obligatoire, de porter des protège-côtés pour minimiser les douleurs en cas de collision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *